lundi 12 septembre 2005

Crades and Co...

Après les bidochons dans le métro... les crados (presque) à domicile. Deux énormes merdes de chien dans le hall de l'immeuble ce soir, et une odeur atroce. Évidement, la concierge n'est pas là. Si je trouve le maître de ce chien là, je lui mets le nez dedans ! "Il faut que je respire, et ça c'est rien de le dire..."
Posté par Lauteur à 20:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 12 septembre 2005

Décalé

J'ai dormi 23 heures. Couché dimanche matin à 11h, je ne me suis levé que ce lundi à 10h. Tout a commencé samedi où je n'ai pas mis le nez dehors. Mais mon pote Yepboy m'invitant à sortir à la K-liente, on s'est donné RDV devant chez Maxim's, à 00h30. Il arrive, un peu en retard, un peu éméché, avec des amis... Il ne sait pas combien de verres il a (déjà) bu. Ses amis non plus : "on ne sait pas compter jusque là", m'explique l'un d'eux. Peu importe. On entre : bel endroit, des "beautiful people" un peu... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 15:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 11 septembre 2005

Certitude

Heure du coucher : 11h30 (du mat').Pour le coup, je suis barge. C'est du grand n'importe quoi.
Posté par Lauteur à 11:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 10 septembre 2005

€ 9.20, 9.30, 9.40, 9.50...

Je me décide à sortir. Il est 23h. Une douche, rasage de près, après rasage Allure, crème pour le visage, un peu d'anti-cernes, Un soupçon de Terre de Soleil... eau de toilette Allure (merci Chanel). Un t-shirt blanc en V, un boxer DIM blanc, un jean, mes baskets Tiger*. Un Orangina, une ligne, du liquide... et un "Mais il est où le taxi" en sortant de chez moi. "Où va-t-on ?", me demande-t-il. Je réponds simplement "bhaa, à la K-liente, chez Maxim's". C'est à ce moment là qu'il a changé... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 10 septembre 2005

Dicton

"Qui se prend un oeuf, peut se prendre un boeuf".Finalement, L. Fabius a eu chaud, à la Fête de l'Huma.
Posté par Lauteur à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 10 septembre 2005

Du vent avec ses bras

Soirée hors normes vendredi soir. Je retrouve G. à Châtelet après un passage au Sun City. Nous picolons dans des bars du Marais. Je ris beaucoup. G. est toujours aussi déroutant. Ce garçon a une façon de raconter ce qui lui arrive dans la vie avec beaucoup d'humour. C'est le pire associable que je connaisse. Il est hétéro, je l'adore. Il matte les filles qui passent, ose un "bonsoir Mademoiselle. Non, c'est pas la peine de parler, je veux juste votre numéro" ! Evidement, la mademoiselle s'en est allée aussitôt. Il me parle... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 18:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 9 septembre 2005

A, B, C, D... et eux aussi.

J'ai shopiné... Le Printemps, le Forum des Halles. Tapé la discut' 20 minutes avec J., pendant sa pause, avant qu'il ne retourne travailler à Citadium. J'ai acheté une lotion "tonique hydratante" Shiseido (parce que pour ma peau, rien n'est assez bien). On ne se refait pas. Une ceinture et deux paires de chaussettes chez H&M (je ne me vois pas acheter autre chose chez eux), une paire de baskets Tiger aussi. Un petit tour à la Fnac où les écrans plasma me font craquer. Je sais que je ne vais pas tarder à changer de... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 19:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 9 septembre 2005

10h30

C'est l'heure où j'ai ouvert un oeil. 10h35, celle où je me suis levé. J'allume l'ordi, butine de blogs en blogs (y'a pas que des bonnes nouvelles en ligne ce matin !). Je me fais couler un bain, avale une tartine et beaucoup de  Nutella, un verre de jus d'orange Tropicana. Ascenseur, boîte aux lettres : un courrier de l'assureur. La journée commençait trop bien, cela ne pouvait pas durer.
Posté par Lauteur à 11:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 9 septembre 2005

Bonne intention

J'ai décidé de me lever à une heure raisonnable ce vendredi matin. Hum.
Posté par Lauteur à 01:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 9 septembre 2005

Ass...

Ass-sociabilité aigue : tendance à vouloir régulièrement offrir son cul à ses semblables. Exemple : ... Sociable marchait dans la rue (ben vi, il est piéton désormais). Il croise un jeune homme. Il kiff grave le mec. Il baisse son pantalon et attend. Arrêté, il est interné. "Nous allons soigner cette ass-sociabilité aigue", lui indique le docteur, sans lui dire comment il comptait le (oups !) s'y prendre... Comme quoi...
Posté par Lauteur à 00:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]