mercredi 23 novembre 2005

L'alcool, c'est bad

02h45 du mat', je rentre d'une boite gay d'où j'ai ramené un petit asiat' sympa. Là, il prend sa douche. Problème : j'ai oublié son prénom. Hum hum... l'alcool, c'est vraiment nase. Je me rassure en me disant que si ça se trouve, il ne se souvient plus du mien non plus...  :-(
Posté par Lauteur à 02:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 19 novembre 2005

Le fond

Ce samedi, après une nuit aisément qualifiable de "Ce fut du grand n'importe quoi", je me dois de constater que j'ai le moral à zéro. Je suis passé vers 2h du mat' à la soirée Living Room Party, à La Scène Bastille... ensuite, j'ai terminé au Dep' vers 5h30 du matin, y ai tourné 15 minutes avant de finir dans une cabine avec un garçon très bien foutu mais qui a joui très vite et surtout dès qu'un 2e garçon, sensiblement plus jeune, a commencé à nous sucer. Ce 2e garçon (Kevin) a terminé la nuit chez moi. Il s'en est allé... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 15 novembre 2005

La rechute

Alors que je m'étais, ces derniers jours, abstenu et relativement bien accomodé d'une vie sans sexe (dans des bordels j'entends) et sans drogue, il me faut constater ce matin que la nuit dernière a, malheureusement, été désordonnée et a, sur la fin, légèrement dérapée. J'appellerais cela une rechute, qui, je l'espère, ne sera que temporaire. Car, je dois bien reconnaître que m'étant couché ce matin à 6 heures, il m'a été difficile de me lever à 10h30 et d'arriver, fraîchement douché certes, frais et pimpant, au bureau à 11... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 12:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 11 novembre 2005

Et un connard passe...

Il y a quelques minutes, un mec de 26 ans, sur un chat gay où je traîne sans vraiment savoir pourquoi, un "Benoît" donc me propose direct un plan NoKpote (no capote). Il habite le 15em, il est ok pour bouger. J'ai dit ok. Après 20 minutes de chat et de description, il demande donc l'adresse, le code, l'étage. Je lui ai donné une adresse à l'autre bout de Paris. Une fausse adresse bien sûr. J'espère que ce connard va s'y rendre. J'espère qu'il va me haïr autant que je le hais.
Posté par Lauteur à 01:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 8 novembre 2005

Les mots

Couvre-feu, état d'urgence, conseil de sécurité intérieure, émeutes, désordre, voitures brûlées, incendies, tirs à balle réelle, tribunal, CRS, comité de veille citoyenne, insécurité, violences urbaines, attaques, grenades, arrestations, ordre, comparution immédiate. J'ai regardé les informations sur les télévisions françaises et étrangères. Et vous voulez que je sorte demain matin pour aller travailler ?
Posté par Lauteur à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 28 octobre 2005

L'attente

Il vient de m'envoyer un email depuis l'autre côté de l'océan. Il ne rentrera finalement que le 10 novembre. Il me dit qu'il déteste de plus en plus les américains et leurs fast food, leurs églises et leur morale. Mais il y reste jusqu'au 10.  Attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre, attendre,... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 25 septembre 2005

Résignation

M'ennuyant (quelque peu) du fait de ma solitude (volontaire) ce samedi soir d'après grosse nuit agitée, je me suis baladé sur un chat gay. Sans rien chercher vraiment (mais un peu quand même), j'ai, sans doute arbitrairement, mais en tout cas dès le début de la dite activité, commencé par imposer des critères et physiques et psychologiques quand à la personne de sexe masculin idéalement recherchée. Après plusieurs échanges, politesses et autres bavarderies sans intérêt, j'ai dû me résigner et constater (avec regret) que ce... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 01:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 21 septembre 2005

De l'inutilité de s'appeler

Alors que je discutais sur un chat gay, un jeune garçon de 20 ans, m'a trouvé "carrément son style". Il me raconta très rapidement sa vie, m'expliqua qu'il habitait à Paris depuis le début du mois et qu'il cherchait l'amour.Étant donné qu'il avait (dixit) mal aux doigts à force de taper sur son clavier, il proposa de m'appeler. Je ne vis aucune raison de ne pas lui donner mon numéro (ce que je fis donc). Étant donné que nous habitons le même quartier, le jeune homme s'est très rapidement dit prêt à se déplacer ... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 02:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
lundi 19 septembre 2005

Je m'en irais

Descente totale, absolue, infinie... ce soir, cette nuit. Une descente comme on en redoute tant. Je sais qu'une ligne me ferais remonter d'un coup, mais je me force à ne pas toucher à cette merde blanche. Ne pas recommencer pour mieux sauter, je redoute de m'endormir avec des envies de mourir, des plongées dans l'enfer d'un idylle de pacotille. Je ne veux pas fermer les yeux. J'écoute l'air. J'ai peur d'arrêter de respirer. Je voudrais avoir 5 ans, non 2. Je voudrais être dans le ventre de ma mère. Recommencer, rattraper tout... [Lire la suite]
Posté par Lauteur à 23:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 17 septembre 2005

Bis repetitas

11h41 ? Pas mieux ! Bonne nuit.
Posté par Lauteur à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]