mercredi 20 septembre 2006

Les larmes

Je n'ai pas encore versé une larme. Je suis encore loin de tout cela. Demain : TGV, 3 heures de trajet et...

Je vais la revoir une dernière fois. Je me connais, je vais beaucoup pleurer. Nous nous aimions tant. Elle va me manquer pour le restant de mes jours.
Evidemment, j'ai déprimé aujourd'hui. Repensé à beaucoup de choses, tristes ou joyeuses. Mes joies à ses côtés, mes chagrins qu'elle a consolés, le million de fois où elle m'a écouté, tous ces midis où elle m'attendait de retour du collège, du lycée. Tous ces repas qu'elle m'a préparés... enfant pourri/gâté que j'étais. Son "préféré", son "ange", son "trésor".
J'ai accepté de ne pas rentrer dès jeudi, de rester en famille jeudi soir avec les cousins, les oncles et tantes. Moi qui fuit les rendez-vous de famille. Pour elle, je serai agréable : un ange, un trésor.

Je serai de retour à Paris vendredi. Je reviens vite, reprendre ma vie. Mais tout ira bien : elle veille sur moi maintenant.

Posté par Lauteur à 02:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les larmes

    Pensées.

    Posté par Piel, mercredi 20 septembre 2006 à 12:45 | | Répondre
Nouveau commentaire