lundi 26 septembre 2005

Le sourire de mon banquier

C'est fou comme un achat simple (un jeu vidéo) d'un montant (TTC, c'est important) de 29,90 euros, va (et cela ne fait aucun doute dans mon esprit) réjouir (avec une rare intensité) mon banquier, quand il va découvrir (avec joie donc) que je n'ai (quasiment) rien dépensé ce week-end, si ce n'est mon énergie (devant mon écran donc) à tuer beaucoup de méchants, et à mourir parfois aussi. C'est fou... !
Posté par Lauteur à 00:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]