Le journal en ligne de Sociable, un gay à Paris

lundi 19 mars 2007

Badaboum

Roulement de tambour : je reviens ---> Et ça se passe là : http://sociable2.canalblog.com

Posté par Lauteur à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 28 novembre 2006

J'arrête là !

Tout va continuer : mes folies, mes limites, ma moitié... mais pas ce blog. J'écrirai surement de nouveau sur la Toile un jour, sous un autre pseudo. Je laisse tout en ligne pour le moment, pour ceux qui ont aimé mes frasques.

A tous : SALUT !


Posté par Lauteur à 18:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

vendredi 24 novembre 2006

Péripéties

C'est vrai que je ne donnes pas beaucoup de news : je suis débordé, c'est donc une bonne raison. Il n'empêche que je sors (pas mal) avec ma moitié, dans de beaux endroits, etc... Nous rencontrons de belles personnes, en ramenons parfois et profitons bien de leurs corps, comme elles profitent du notre. Tous ces plaisirs sont cependant gâchés par des crises de mon petit homme, trop amoureux sans doute pour se rendre compte, sans doute, de l'immensité de mes sentiments pour lui. Ca lui passera sûrement.

Posté par Lauteur à 19:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 20 novembre 2006

iéch !

Pfff, foutu week-end où tout est parti en vrille. Un dimanche en descente, c'était à chier. Je ne vous parle pas de la soirée de samedi où ma moitié à eu une crise de paranoia non justifiée, mais qui a duré longtemps.

Grrr.

Posté par Lauteur à 17:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 13 novembre 2006

Le calme plat

Aujourd'hui, il ne se passe rien, ou presque. Je suis venu au bureau à l'heure, la journée s'annonce calme. J'ai très bien dormi la nuit dernière (trop peut-être) et ce soir, rien n'est prévu non plus. C'est si rare. J'apprécie.
Notre venue à la Kliente se dessine. Il est probable que j'y vienne avec pluseurs collègues de bureau (hétéo) qui me pressent de leur faire découvrir cette soirée. Why not ?

Posté par Lauteur à 15:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]



dimanche 12 novembre 2006

Post, post, post

Un appel téléphonique de Yepboy, me reprochant et de ne pas lire son blog et de ne plus écrire beaucoup me contraint presque aujourd'hui à poster sur ce blog plusieurs fois : quand je vous dit que je suis influençable !
Cette pause dans les posts à eut l'avantage de faire disparaître mon troll (mais chuutttt... il va nous revenir si on l'écrit trop fort).

Je suis au bureau aujourd'hui, comme un dimanche sur quatre en moyenne. Ambiance : on n'a pas grand chose à foutre. Du coup, ca se fait des traces... génial les occupations. Mes collègues semblent avoir le moral. Mais putain, y'a que moi qui doit payer ma taxe d'habitation avant le 15 ou quoi ?
Il faut dire que nous ne sommes pas beaucoup (dimanche oblige), ce qui permet à certains de s'éviter. C'est dommage, rien de mieux que de bonnes engueulades entre beaufs pour éGAYer ma journée au bureau !
J'ai donc bu 2 cafés déjà, un coca, suis allé me chercher un sandwich aussi... et voilà qu'on me propose un petit truc pour le nez... come toujours, "I can't say NO".
Il n'est que 17h... c'est long, c'est long... je serai quand même mieux au lit avec ma moitié à tester le nouveau gel qu'on s'est acheté vendredi...
Reste une question à trancher cette semaine : serons-nous à la Kliente samedi ???

Posté par Lauteur à 17:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Les débats

Alors que le Parti Socialiste ne sait pas s'il est possible de dire que les profs travaillent trop ou pas assez (cf. la vidéo "révolutionnaire" volée, publiée de Ségolène à Angers)... je me demandais, moi, s'il était opportun de sortir un god au milieu d'un plan à trois quand on n'a rencontré le 3e que depuis moins de 24h ?

On a les questions existentielles qu'on peut... excusez-moi !

Posté par Lauteur à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tout est possible

Ils ont retrouvé mon scooter. Par "ils", comprenez la police nationale. Mais où ça ? A Aulnay-sous-Bois ! Incroyable, inespéré. En piteux état le scooter, mais l'assurance va me le remettre à neuf : coût du lifting : un peu plus de 1000 euros sans doute.
Bien évidemment, la police nationale sus-mentionnée n'a pas réussi à attraper les deux jeunes garçons qui roulaient sans casque sur MON deux-roues et qu'elle a pourtant pris en chasse. Tant pis, il paraît que de toute façon, je n'aurai pas pu décider moi-même de la punition... mais croyez-moi, ils seraient passés à la casserole !
Bref, je récupère mon scoot d'ici 15 à 20 jours, le temps de la remise en état... je vais revivre... enfin.
Quoiqu'à force de marcher, je crois que je me suis un peu musclé les fesses : on trouve des compensations (bien maigres) là où l'on peut.

Sinon, je ne peux pas dire que tout aille mal, ou que tout aille bien, je suis entre deux eaux, je me tâte, je me cherche, j'hésites... la grisaille et la fatigue sans doute.
Il n'empêche qu'hier, j'ai dîné dans le Marais avec ma moitié et qu'on a rencontré un charmant jeune homme que nous devons nous taper revoir ce soir peut-être.
Sociable reste Sociable :-)

Posté par Lauteur à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 10 novembre 2006

Les choses

Je ne poste plus beaucoup. Ce n'est pas qu'il ne se passe rien, bien au contraire.

De petites choses peuvent-elles changer une vie ?

Deux films m'ont bouleversés. My Sassy Girl  et  Lover's Concerto. 
Le cinéma coréen ne cesse de m'épater.

Posté par Lauteur à 00:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 29 octobre 2006

Suite logique

File d'attente énorme au REX, même pour ceux qui sont sur LA liste. Du coup, on ne s'est pas éternisé... ca me disait rien d'attendre 1h pour entrer. Direction le RED Light à Montparnasse... ca faisait un bail que j'y avais pas mis les pieds. Clientèle très jeune, beaucoup de filles... mais la musique tapait bien. Un 'tit DJ tout nouveau tout beau animait la soirée. Un 'tit jeune à suivre... s'appelle DJ Tibo'z je crois.
Je suis rentré dans un état lamentable à 3h seulment (de la nouvelle heure quand même)... fixé sur une envie de sexe vite assouvie à la maison. "On a ressorti les jouets pour l'occas". Aujourd'hui évidemment, nous ne nous sommes pas levés. Je suis bon pour commander une pizza moi.


Posté par Lauteur à 17:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 28 octobre 2006

REX

Ce soir, je serai au REX, je suis foncedé... tout va bien, je plane à 100.000... une nuit de n'importe quoi s'annonce.

Posté par Lauteur à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 23 octobre 2006

Comment vous dire... ?

Comment vous résumer en moins de deux minutes ces 4 derniers jours, peu reposants... si ce n'est admettre, non contraint, non forcé, que cela a ressemblé a du grand n'importe quoi. Du Sociable dans toute sa splendeur, un mélange de beaucoup de sexe, de conchonneries diverses mais pas avec n'importe qui (et surtout avec des garçons), mais quand même !
Comment vous raconter ces sentiments de flottements, de divagation diurne et nocturne, bien entouré, trop ? Alcoolisé certes, musicalisé aussi... assez en tout cas pour avoir les oreilles qui bourdonnent. Mon p'tit mec a essayé de fumer : ce qui l'a déchaîné. Epuisés, enfin, nous nous sommes endormis ce dimanche soir, amoureux... mais mort.

Dans mon WE, j'ai quand même trouvé le temps de passer à Monop' acheter gel + capotes, l'essentiel en fait, et de saupoudrer le tout, trop à mon goût, mais je ne sais pas dire non.
Pas d'inquiétude, j'ai bossé aujourd'hui, mais pas demain. Demain, interview à 14h, on est star, ou pas.

Posté par Lauteur à 18:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 19 octobre 2006

Et puis...

Tout d'un coup, je pensais un truc, et je me disais : "Tiens, Sociable (oui, quand je penses, je m'appelle Sociable), il faudrait que tu en parles sur ton blog".

Et puis en fait, non.

Posté par Lauteur à 01:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

A toute lassitude... ses jours de repos

Dans mon malheur (léger malgré tout le malheur, je vis pas dans le tiers-monde non plus), j'ai trouvé LA solution : contre ma lassitude au bureau, j'ai posé des récup/RTT/congés. Ouarf, 4 jours pour souffler..... Pfshouuuuuuuuuu ! Rien que d'y penser, ca me fait ban... rêver.

Heum, mais que vais-je faire maintenant que je suis à pieds et qu'il n'est pas question que je prennes le métro ? Il y a des fois je me demande comment des gens du standing de Yepboy (par exemple et au hasard) font pour se rendre chaque jour au bureau en métro et chaque soir pour se rendre de leur bureau à chez eux, voire au sport, voire dans une gare, un restau ou bien tout autre endroit situé "loin" du dit bureau précédemment évoqué. C'est vrai ça : ça pu, ça tire la gueule, la probabilité de tomber sur un petit mec est quasiement nulle... alors ? Il faudra qu'il m'explique. Mais passons.

Me voilà donc 'de repos' (enfin, je voulais écrire "pas au travail") jusqu'à lundi. Je vais essayer d'être sage, de m'instruire, de faire une bonne action, d'appeler qques amis... hum, de ne pas faire trop de shopping, de ne rien aligner qui me ferait partir en fête, de ne pas picoler, de ne pas trop me mastur... et de ne pas faire l'amour à tout va et surtout pas jusqu'à épuisement... ce qui aurait la fâcheuse conséquence de me mettre patraque lundi au bureau et d'annuler tout le bénéfice des jours de récup/RTT/congés tout juste posés. Contrariant.

Posté par Lauteur à 00:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 17 octobre 2006

Le lundi agité

La disparition de mon deux-roues m'a replongé dans les déclarations aux assurances, la plainte au commissariat (dont je vous passerai les moultes détails sans importances mais qui ont achevé de faire descendre mon moral au ras du sol) et la non-attention au bureau résultante d'une lassitude passagère mais néanmoins omniprésente ont donc rendu ce lundi passablement tendu (alors qu'initialement prévu comme "calme").
Heureusement, le plan a trois programmé a bien eu lieu. Je le qualifierai de... jouissif. Je reprends goût au "sex' sans complex'" depuis quelques temps après quelques semaines de libido plutôt en berne. Ca me détend (sans jeu de mots... ou alors jeux d'homos ?).
Bref, ce plan a trois donc, m'a fait du bien, c'est un bon déstressant. Il me faut en urgence racheté capotes et gel car nous n'en avons plus. J'attendrai pour le poppers car mon nez dit stop.

Posté par Lauteur à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 16 octobre 2006

En vrac

Pas vraiment de "good news" ces temps-ci, un peu de n'importe quoi et la chance qui m'a abandonné le temps d'un week-end. D'abord, un gossbo vendredi, un autre samedi, brésilien, sympa, petit rebeu aussi, mais a 20 ans, on ne sait pas ce qu'on veut. Puis scooter qui disparaît à son tour. Marre de Paris... me voilà bon pour de la paperrasse (encore !) avec l'assureur. Vais-je en reprendre un autre ? Ce soir, planQ de prévu. A trois. Est-ce bien raisonnable ? Des montées, des descentes aussi. Alors je bosse, j'ai envie de vacances. Et mon troll qui se remet à mentir, mais a-t-il une seule fois écrit une vérité ? Je ne sors pas un vendredi 13 moi, en tout cas, pas pour dîner.
Bref, c'est la merde si j'y penses.

Posté par Lauteur à 15:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 9 octobre 2006

Cover Boy

C'était une Kliente sauf que ça s'appelait CoverBoy... ma soeur a adoré, pas étonnant vu le nombre de top canon qu'il y avait au m2. Je me croyais tranquille du coup, pas obligé de la surveiller de trop prêt, toute entourée de gays qu'elle était. Et bien j'aurais dû puisqu'elle a réussit à nous trouver un hétéro (pas mal ceci dit en passant)... mais justement passons.
Soirée vraiment top, musique géniale, vivement la prochaine.

Posté par Lauteur à 01:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 4 octobre 2006

Et pour mes lecteurs passifs

Pour mes lecteurs passifs et heureux propriétaires d'un iPod, j'ai LE gadget qu'il vous faut. Un vibro pour iPod ! Fallait y penser... ils l'ont fait :


omb_pouch

A ajouter à votre wishlist pour Noël ! Merci qui ???

Posté par Lauteur à 00:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 3 octobre 2006

L'art, et la manière

Aujourd'hui, au bureau, étant fatigué de mon jour de repos (hier lundi), je n'ai pas fait grand-chose, mais j'y ai mis du coeur et me suis appliqué à la tâche. Je veux dire que ça ne s'est absolument pas vu que je n'ai rien foutu. Mes collègues ont cru que je bossais comme un fou, que mes deux absences de plus de 30 minutes étaient dûes à mon ardeur à retrouver un dossier égaré "en bas"... alors que j'ai surfé all the day, pris deux longues pauses café limite j'aurais eu le temps de faire un aller-retour chez Diesel / Replay / Energy. J'ai aussi beaucoup téléphoné, rempli ma demande de congé pour vendredi, envoyé des emails, lu le journal, puis un autre, puis un magazine. Exténué, à 19h30, j'ai dû avouer, avec ma tête d'exténué, que je rentrais direct me coucher après cette journée harassante.
Le pire, c'est que je referais bien mon cinéma demain, mais ça m'a vraiment épuisé. promis demain (avant dernier jour avant le week-end donc, puisque j'ai posé mon vendredi) je vais remettre le nez dans mes dossiers...
... l'après-midi
... si je n'ai pas trop mangé à midi
... et si j'ai rien de plus important à faire, bien sûr.

Même pas honte !


Posté par Lauteur à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Et puis...

J'oubliais : il est 2h04 du matin, je n'arrive pas à dormir mais un sentiment de "bonne humeur ma bite m'habite depuis au moins deux heures. C'est tellement rare, fallait que je vous l'écrive !

Posté par Lauteur à 02:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]



Fin »